Les dispositifs

Financer sa formation professionnelle

Selon votre profil et votre situation, il existe différents dispositifs pour financer sa formation professionnelle

Je suis salarié.e depuis plus d'un an

Le CPF Transition Professionnel

Le CPF de transition professionnelle (qui remplace le CIF) est géré et vous pouvez faire financer votre formation professionnelle par Transition Pro (qui remplace les FONGECIF). Il s’adresse au salarié souhaiter évoluer ou changer de métier, en suivant une formation certifiante (sous condition d’ancienneté) et peut être réalisé sur le temps de travail ou hors temps de travail.

Lire la suite

Qu’est-ce que le CPF Transition Pro ?

Le CPF de transition professionnelle (anciennement FONGECIF) est un dispositif qui accorde à un salarié une formation lui permettant de changer de métier. Autrement dit, vous bénéficiez d’un congé particulier quand vous entreprenez cette démarche..

Qui peut bénéficier CPF Transition Pro?

Tous les salariés peuvent demander un CPF de transition professionnelle. Si vous es salarié en CDI, vous devez justifier de 2 ans d’ancienneté (à la suite ou pas), dont la moitié au sein de la même entreprise.
Si vous êtes salarié en CDD vous devez justifier de 2 années (à la suite ou pas) durant les 5 dernières années, dont au moins 4 mois durant la dernière année. Néanmoins, vous devez toujours être en poste quand vous déposerez votre dossier de financement. Votre formation débutera ainsi au moins 6 moins après le terme de votre contrat.

Comment faire pour bénéficier CPF Transition Pro

Vous devez effectuer votre démarche de transition pro (anciennement FONGECIF) vous-même auprès de votre employeur. Pour cela, vous devez envoyer une autorisation écrite à votre employeur.
Vous devez aussi déposer votre demande auprès de l’organisme qui financera votre formation, qui n’est autre que la CPIR (Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale). Par la suite, la commission examine si votre projet de transition professionnelle est compatible avec votre compte personnel de formation.

 

 

Récapitulatif des étapes

1 Je me renseigne sur le marché de l’emploi et le métier que je souhaite effectuer  

2. Je fais ma demande par écrit auprès de mon employeur.

3. Je fais ma demande auprès de la CPIR de ma région

J'ai travaillé, j'ai des heures de formation

Mon compte personnel de formation CPF

Le CPF  est un dispositif public qui est disponible tout au long de la vie professionnelle et peut être utilisé à tout moment pour financer votre formation professionnelle. Il n’est pas attaché au contrat de travail, ce qui signifie que vous ne perdez jamais vos droits CPF tant qu’ils ne sont pas utilisés. Il est géré par la Caisse des Dépôts.

Lire la suite

Qu’est-ce que le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation, anciennement DIF (Droit Individuel à la Formation), vous permet d’acquérir des droits à la formation professionnelle tout au long de votre vie active et ce jusqu’à votre retraite. Selon le nombre d’heures de formation que vous avez cumulée lors de vos expériences professionnelles, vous aurez acquis un montant disponible pour faciliter le financement de la formation de votre choix. Pour le consulter, rien de plus simple puisque depuis janvier 2019, une application mobile a vu le jour pour accéder à votre compte.

Le CPF c’est pour qui ?

Le CPF s’adresse à toutes les personnes de 16 ans et plus, titulaires d’un compte. Que vous soyez demandeur.se d’emploi, salarié.e ou indépendant.e, vous pouvez en bénéficier.

Comment faire ?

Pour commencer, vérifiez bien que la formation que vous aurez préalablement choisie est éligible au CPF. Vous vous rendez ensuite sur le site www.moncompteformation.gouv.fr, vous créez votre compte à l’aide de votre numéro de sécurité social et le tour est joué !

Retrouvez toutes les informations sur comment utiliser son CPF pour votre formation ou reconversion professionnelle. 

 

 

Récapitulatif des étapes

1. Connectez-vous sur : www.moncompteformation.gouv.fr ;
2. Identifiez-vous avec votre numéro de sécurité sociale pour découvrir de combien d’euros vous disposez pour vous former ;
3. Accédez à un catalogue pour trouver la formation qui correspond le mieux à vos besoins, en ligne ou près de chez vous
4. Inscrivez-vous à une session de formation et payez directement depuis MonCompteFormation

Je suis demandeur d'emploi

Aide individuelle à la formation

L’AIF s’adresse aux demandeurs d’emploi et aux salariés licenciés économiques CSP, CTP (Contrat de Transition Professionnelle) et CRP (Convention de Reclassement Personnalisé). Le projet de formation est à valider avec son conseiller Pôle Emploi et ne peut être mis en place uniquement après étude des autres financements possibles pour financer votre formation professionnelle.

Lire la suite

Qu’est-ce que c’est ?

Le dispositif AIF de Pôle Emploi est une aide qui permet la prise en charge des frais de formation.

L’AIF c’est pour qui ?

Cette aide peut-être accepter si vous êtes demandeur d’emploi inscrit ou si vous rentrez dans le cadre d’une Convention de Reclassement Personnalisée (CRP) / D’un Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP) ou d’un Contrat de Transition Professionnelle (CTP)

Si vous avez un projet de formation, un conseiller Pôle emploi peut vous accompagner dans votre demande de prise en charge AIF, cependant, chaque agence Pôle emploi à sa propre politique de prise en charge.
Vous devez retirer un dossier AIF auprès de votre conseiller pôle emploi et au minimum un mois avant le début de la formation.
Il également possible de cumuler vos heures CPF à votre demande AIF. 

Que faut-il faire pour accroitre mes chances ?

Pour accroitre vos chances de prise en charge, vous devez réaliser des recherches sur le métier. Vous devez ensuite montrer votre motivation, l’intérêt de vos recherches et la cohérence de votre choix dans la construction de votre projet professionnel.

Récapitulatif des étapes

1. Je me renseigne sur le marché de l’emploi et le métier que je souhaite effectuer
2. Je prends RDV avec le centre de formation choisit
3. Je prends contacte avec mon conseiller pôle emploi

J'ai été licencié.e

Contrat de sécurisation professionnelle 

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle s’adresse aux salariés licenciés pour motif économique. Il peut être proposé par l’employeur ou Pôle Emploi afin de vous permettre une reconversion et financer votre formation professionnelle. Ce contrat prévoit l’organisation et le déroulement d’un parcours de retour à l’emploi, pouvant inclure des formations.

Lire la suite

Contrat de sécurisation professionnelle (CSP)

Qu’est-ce que le CSP ?

Le Contrat de sécurisation professionnelle (CSP) est un dispositif permettant un retour à l’emploi rapide pour les salarié-e-s qui font l’objet d’un licenciement économique. Le principe est de travailler à l’élaboration d’une solution de reclassement dûment suivie sitôt la rupture du contrat de travail effective. Vous devez vous voir proposé le CSP par votre employeur dès l’entretien préalable au licenciement, ou à l’issue de la dernière réunion des représentants du personnel. Si l’employeur n’assume pas son rôle sur le CSP, Pôle Emploi prend le relais, mais l’entreprise sera redevable de pénalités financières à l’égard de Pôle Emploi.

Qui peut bénéficier du CSP ?

Le CSP est ouvert à tous les salariés licenciés pour des motifs économiques au sein d’une entreprise de moins de 1000 personnes. Les sociétés de plus de 1000 employés doivent présenter le CSP à leur effectif uniquement si elles sont dans une situation de redressement ou de liquidation judiciaire. Le CSP est accessible à toutes celles et ceux qui remplissent les conditions d’admission à l’Allocation de retour à l’emploi (ARE) : vous devez être physiquement apte à travailler et avoir exercé au moins 6 mois (voire 4 mois depuis le 1er août 2020) au cours des 24 derniers mois. Tous les salariés, quelle que soit leur ancienneté dans l’entreprise, peuvent bénéficier du CSP. Si vous témoignez de moins d’un an de présence dans l’entreprise, vous ne toucherez toutefois pas le CSP durant la période de chômage, mais l’ARE.

Comment obtenir le CSP ?

A nouveau, l’employeur est légalement tenu d’en faire la promotion auprès de ceux dont il compte se séparer pour des motifs économiques. Si tel n’est pas le cas, Pôle Emploi s’acquittera de la tâche. Une fois que l’employeur vous a proposé le CSP et qu’il vous a remis tous les documents afférents, vous avez 21 jours pour manifester votre désir de bénéficier du dispositif. Passé ce délai, il est considéré que vous n’êtes pas intéressé par le Contrat de sécurisation professionnelle. En cas de réponse positive votre part, il faut remplir le bulletin d’acceptation et le remettre à votre employeur. Ce dernier transmet ensuite le dossier à Pôle Emploi. La rupture du contrat de travail devient effective à la date prévue sur le document qui vous a été initialement remis.

Récapitulatif des étapes

  1. Je me renseigne sur la marché de l’emploi et le métier que je souhaite effectuer
  2. Je prends RDV avec le centre de formation choisit
  3. Je prends contacte avec mon conseiller pôle emploi

Je suis en situation de handicap

J’ai une reconnaissance RQTH

L’Association pour la Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées intervient en soutien des personnes reconnues en situation de handicap pour cofinancer la formation. Elle a pour mission de garantir la sécurisation de l’emploi, la mise en place du télétravail, le maintien de la rémunération et d’une protection sociale pendant la formation. Elle prend également en charge les frais de déplacements pendant la formation et peut vous aider à financer votre formation professionnelle.

Lire la suite

Qu’est-ce que c’est ?

L’AGEFIPH est l’Association pour la Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées. Elle intervient en complément des aides de droit commun mobilisables notamment celles prévues par Pole Emploi, les collectivités territoriales, la région, et l’Etat.
Grâce à elle, vous pouvez bénéficier d’une aide pour le financement de votre formation individuelle. Elle est également compétente pour vous permettre d’obtenir une participation à vos frais de transport, de restauration et de garde lorsque cela s’avère nécessaire.

Qui peut en bénéficier ?

Vous êtes en situation de handicap. Vous souhaitez vous former afin d’acquérir de nouvelles compétences, un nouveau métier, vous adapter à de nouvelles conditions de travail liées à votre handicap ? Attention, pour être éligible à l’Agefiph, ces formations doivent offrir des perspectives réelles et sérieuses de maintien et d’accès à l’emploi.
Vous pouvez également travailler ou rechercher un emploi dans une entreprise privée et qui ne soit pas une entreprise adaptée, ni un établissement ou un service d’aide par le travail.

Comment faire pour en bénéficier ?

Dans un premier temps, vous devez obtenir la reconnaissance de votre qualité de travailleur handicapé (RQTH) après avoir effectué les démarches nécessaires auprès de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Travailleurs Handicapés (CDAPH), consultable au sein de la Maison Départementale des Travailleurs Handicapés.
Prendre ensuite contact avec votre conseiller Pôle Emploi, Cap Emploi ou la mission locale en fonction de votre âge et de votre situation, qui constitueront le dossier de demande d’aides.

Récapitulatif des étapes

1. Je me renseigne sur le marché de l’emploi et le métier que je souhaite effectuer

2. J’ai la reconnaissance de travailleur handicapé RQTH ou je ne l’ai pas encore, pour faire une demande CDAPH

3. En fonction de mon statut, je prends contact avec un interlocuteur pour monter mon dossier :

Reconversion professionnelle

Conseil en évolution professionnelle

Ce service gratuit et confidentiel est proposé à tous les actifs. Après un entretien pour faire le point sur sa situation professionnelle, des conseils et un accompagnement sont mis en place pour aboutir au projet d’évolution professionnelle . Le service est disponible à Pôle Emploi (pour les demandeurs d’emploi), à l’Apec (pour les cadres), à Cap Emploi (pour les personnes en situation de handicap), auprès des Missions Locales (pour les jeunes) et auprès des opérateurs régionaux (pour les salariés).

Lire la suite

Qu’est-ce que le CEP ?

Le CEP est un service d’accompagnement personnalisé destiné aux personnes désireuses de faire un bilan, à un moment de leur activité professionnelle. Cela afin d’évaluer le bien fondé et la faisabilité de leurs projets, ou l’utilisation et l’accroissement de leurs compétences.U
n conseiller procède avec vous à l’évaluation de vos potentiels et acquis, une analyse du marché, une évaluation des  droits à la formation, la consultation de professionnels, et la préparation et l’entrainement à des entretiens nécessaires pour l’accès à l’emploi ou à la formation.

Qui peut bénéficier du CEP ?

Tous les actifs, que vous soyez demandeur d’emploi, salarié, travailleur indépendant, et ce, quelle que soit votre ancienneté.
Il n’y a aucune condition d’âge ni de diplôme. Vous pouvez démarrer dans la vie professionnelle, ou vous poser des questions sur comment faire évoluer votre carrière, reprendre votre activité après un congé parental, un congé sabbatique ou un congé maladie. Dans toutes les situations vous pourrez entamer votre démarche de questionnement et d’accompagnement.
Cette mesure est accessible quel que soit votre secteur d’activité.

La formation que vous souhaitez suivre doit obligatoire faire l’objet d’une reconnaissance au répertoire national des titres professionnels (Titre RCNP)

Comment faire pour bénéficier du CEP ?

Très important. Cette démarche s’effectue en dehors de votre entreprise et à votre initiative.
Vous devez prendre rendez-vous avec un conseiller Fongecif, et cet accompagnement est gratuit.
A l’issue du CEP, un document de synthèse écrit t’es remis, sur lequel sont spécifiés le projet défini et les éventuelles actions de formation à mettre en place.

Récapitulatif des étapes

1. Je me renseigne sur le marché de l’emploi et le métier que je souhaite effectuer

2. Je souhaite obtenir un accueil et un accompagnement individualisés ou j’ai déjà mon projet, cette étape n’est donc pas obligatoire

3. En fonction de mon statut, je prends contact avec un interlocuteur pour monter mon dossier :

 

Se former et travailler

Contrat de professionnalisation

Il s’agit d’une formation alternant formation (organismes de formation) et période en entreprise du secteur privé, qui dure entre 6 et 12 mois et vous permet donc de financer votre formation professionnelle. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi de 26 et plus, aux bénéficiaires du RSA, de l’ASS et AAH ou aux personnes ayant bénéficié d’un CUI. L’alternant est salarié de l’entreprise et est suivi par un tuteur, afin d’obtenir un titre RNCP (Répertoire Nationale des Certifications Professionnelle) un CQP (Certification de Qualification Professionnelle) ou une reconnaissance CCN (Convention Collective Nationale).

Lire la suite

Qu’est-ce que le contrat de professionnalisation ?

L’alternance est un mode de formation qui conjugue des cours théoriques avec une expérience professionnelle en entreprise

Qui peut en bénéficier ?

Les demandeurs d’emploi âgé de plus de 26 ans ou les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus dans le but de compléter une formation initiale. De plus, les entreprises peuvent béneficier d’aides spécifiques à l’embauche pour les demandeurs d’emploi agés de plus de 26 ans et de plus de 45 ans.

Comment faire pour en bénéficier ?

Un accord tripartite doit être signé entre vous, votre école et l’entreprise. Il définit obligatoirement les modalités de fonctionnement de la formation, précise les qualifications ou diplômes préparés et le nom du tuteur qui vous encadrera dans l’entreprise. Le programme d’alternance est alors régi par un contrat de stage ou de professionnalisation.

 

Se former et travailler

Contrat d’apprentissage

Il s’agit d’une formation alternant formation en CFA et période en entreprise privé ou public et qui dure entre 6 mois et 3 ans et vous permet donc de financer votre formation professionnelle. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 29 ans, 34 ans dans certains cas (faisant suite à un précédent contrat). Il n’y a pas de limite d’âge pour les personnes reconnues en situation de handicap, créant ou reprenant une société avec nécessité d’obtenir le diplôme, aux sportifs de haut niveau. Il permet l’obtention d’un titre RNCP ou un diplôme d’Etat (CAP, BAC, BTS, Licence, Master, etc). L’alternant est salarié de l’entreprise et est suivi par un maitre d’apprentissage.

Lire la suite

Qu’est-ce que le contrat d’apprentissage ?

L’apprentissage est un mode de formation par alternance, qui associe une période de formation théorique (en centre de formation des apprentis) et une formation pratique en entreprise. Il permet aux jeunes, d’acquérir simultanément des connaissances et de l’expérience.

Qui peut en bénéficier ?

Si vous avez terminé le premier cycle de l’enseignement secondaire, vous pouvez vous inscrire en apprentissage, sous statut scolaire, dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation d’apprentis. Pour cela, vous devez avoir atteint l’âge des 15 ans révolus.
Sachez que l’apprentissage est ouvert aux jeunes de 16 à 29 ans révolus,  (dérogations possibles pour les – de 16 ans et + de 30 ans).

Comment faire pour en bénéficier ?

Pour en bénéficier, deux démarches simples s’imposent :

  • rechercher une entreprise d’accueil
  • rechercher un centre de formation d’apprentis

Récapitulatif des étapes

1. Je me renseigne sur le marché de l’emploi et le métier que je souhaite effectuer
2. Je prends rdv avec le centre de formation pour avoir des informations et des conseils
3. Je recherche une entreprise avec l’aide de mon centre de formation
4. Notre chargé(e) d’accompagnement s’occupe de votre préparation et de votre dossier

LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram
Tiktok